COURCHESNE LAROSE – LES JUS LOOP SERONT PRESSÉS À ANJOU ANDRÉ DUBUC LA PRESSE

Retour

L’importateur de fruits et légumes Courchesne Larose agrandit ses installations d’Anjou, ce qui lui permettra de rapatrier à l’interne la production du jus Loop, ce jus pressé à froid à partir des surplus invendus de fruits et légumes.

L’entreprise fondée en 1918 investit 7 millions et ajoute 58 000 pieds carrés à son entrepôt actuel d’environ 100 000 pieds carrés, situé sur le boulevard des Sciences. Les travaux ont repris le printemps dernier, et l’agrandissement sera livré en octobre.

« On a besoin d’espace pour travailler et pour avoir une meilleure productivité. On n’a pas vraiment d’embauche importante de prévue à court terme », prévient Denis Pageau, vice-président au développement des affaires, dans un entretien.

L’expansion est devenue nécessaire pour répondre à la croissance organique de l’entreprise qui profite de l’augmentation dans la consommation de fruits et légumes par personne.

La société tire profit des nouveaux locaux pour aménager une section qui sera réservée à l’emballage de fruits et légumes dans des barquettes avec du cellophane et d’autres contenants en plastique, une tendance dans l’industrie.

L’ajout de pieds carrés permettra aussi de récupérer la production du jus Loop, boisson fondée sur le principe de l’économie circulaire où les rejets d’une entreprise deviennent un intrant pour une autre.

JUSQU’À 15 000 BOUTEILLES VENDUES PAR SEMAINE

Lancés en 2016 par Frédéric Monette, vice-président, opérations et administration, chez Courchesne Larose, Julie Poitras-Saulnier, ex-Keurig Canada, et David Côté, fondateur des restaurants Crudessence et du Rise Kombutcha, une boisson fermentée à base de thé et d’herbes, les jus Loop vendent entre 10 000 et 15 000 bouteilles de 355 millilitres par semaine.

Auparavant, la production du jus était confiée à un coemballeur. Avec l’agrandissement, seule la pasteurisation à haute pression (HPP) continuera d’être confiée en sous-traitance, précise M. Pageau.

Courchesne Larose compte plus de 400 employés, dont 160 à son siège social de l’arrondissement d’Anjou, où l’entreprise est installée depuis 2011. L’importateur approvisionne les supermarchés et les fruiteries en produits frais. Il s’occupe aussi du mûrissement des bananes pour Costco dans une chambre spécialement aménagée à cette fin.

En 2015, l’importateur de fruits et légumes s’était porté acquéreur de la moitié de Dandrea Produce, de Vineland, au New Jersey, pour plus de 10 millions. Un geste visant à faciliter l’ouverture de l’entreprise vers les marchés du nord-est des États-Unis.

Source : LaPresse+ 12 juillet 2017

 

 

Voir tous les articles