Actualité

Groupe AGF

Groupe AGF Accès investit 6 M$ à L’Assomption

| Actualité

Groupe AGF Accès investit 6 M$ à L’Assomption

Daniel Champagne, directeur général d’Hydro Mobile, Serge Gendron, président de Groupe AGF inc. et Vincent Dequoy, président de Groupe AGF Accès, ont inauguré les nouveaux équipements. Établie à L’Assomption depuis 1987, Hydro Mobile, aujourd’hui filière de Groupe AGF Accès, voit arriver un investissement de 6M$ pour des équipements de pointe qui lui permettront d’améliorer sa performance et ainsi demeurer compétitive.

À l’origine, Hydro Mobile a inventé une plateforme d’élévation unique, avec laquelle elle a su se démarquer et participer à des projets de construction d’envergure partout en Amérique du Nord, dont la Freedom Tower à New York. L’entreprise participe à la réalisation d’autres infrastructures majeures comme des routes, des ponts (pont Champlain), des centrales nucléaires, etc.

Les cinq modèles fabriqués à L’Assomption fonctionnent de façon similaire, c’est-à-dire que la plateforme sur laquelle les travailleurs et le matériel se trouvent (exemple maçonnerie) s’élève grâce à un système hydraulique ou à crémaillères, installé sur un ou deux mats d’acier selon le modèle. Pour illustrer l’usage, le modèle M2, le plus vendu, permet de lever 22 500 livres à 250 pieds dans les aires. Certains modèles vont jusqu’à 800 pieds en hauteur.

Les plateformes élévatrices fabriquées chez Hydro Mobile sont vendues partout en Amérique du Nord.

Des bras de soudage au plasma ont aussi été acquis

Le tout est propulsé par un moteur fonctionnant à essence ou à l’électricité. « La demande pour les moteurs électriques augmente. Ils sont très silencieux en plus d’être écologiques. Seul hic pour l’instant, ils sont branchés par fil électrique », explique Vincent Dequoy, président de Groupe AGF Accès.

Soulignons qu’AGF Accès vise à hausser son chiffre d’affaires à 250 M$ en Amérique du Nord dans les prochaines années et Hydro Mobile est au cœur de cette croissance, avec un produit éprouvé et réputé.

Une usine plus verte

Grâce à cet investissement majeur, l’entreprise a procédé à un agrandissement de 15 000 pieds carrés de l’usine de L’Assomption, accueillant une zone de banc d’essai intérieure, quatre bras robots de soudage, quatre nouveaux ponts roulants et de nouveaux bureaux notamment. Parmi les partenaires de l’investissement, on retrouve le Fonds des travailleurs FTQ, Fonds FTQ et Investissement Québec.

Hydro Mobile réalise quelques transformations écoénergétiques qui permettront d’importantes économies par le fait même, avec l’éclairage au DEL, un système de domotique pour le contrôle du chauffage, ainsi qu’un mur solaire. Ajoutons aussi que l’entreprise se dote d’un système de récupération et de séparation d’huile facilitant le recyclage de cette matière.

Besoin de main-d’œuvre

Hydro-Mobile n’est pas étrangère à la rareté de main-d’œuvre qui sévit au Québec, car depuis 2 ans, elle cherche à combler plusieurs postes de soudeurs. En effet, la fabrication des structures d’acier constitue le gros morceau de ses activités.

Daniel Champagne, directeur général chez Hydro Mobile confie que les salaires et conditions de travail ont été ajustés récemment afin de demeurer compétitif et maintenir une stabilité d’employés. L’entreprise étudie la possibilité d’engager à l’international, plus précisément au Cameroun, où l’on parle déjà français, signale M. Dequoy.

 

Source: Hebdo Rive Nord

Voir tous les articles